Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Session

    Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Maturation du système nerveux et développement de l'enfant

    neurone

    Dès la naissance... tous les neurones sont là


    Contrairement aux autres cellules du corps qui se renouvellent constamment, chez le foetus à terme, 

    • tous les neurones existent et ne se renouvelleront pas ;
    • tous ne sont pas actifs.

    Le développement des compétences psycho-motrices semble obéir à quelques lois dont quelques unes sont connues :

    • le processus est progressif,
    • il est séquentiel,
    • il dépend de l'intégrité des neurones,
    • il dépend des stimulations de l'environnement.

    Progressif


    Il suffit d'observer l'évolution des enfants pour constater que leur développement psycho-moteur est progressif. On estime que pour l'essentiel, il est terminé à l'âge de 7 ans (que l'on appelle âge de raison) :

    • l'enfant a acquis ses compétences motrices de base
    • il se reconnaît comme individu autonome.

    Séquentiel


    À observer un enfant, on constate également que ce  processus de développement ne se fait pas dans n'importe quel ordre.    Chaque stade de développement est important parce qu'il sert de fondement à l'étape suivante.

    • Certaines étapes sont plus essentielles que d'autres (par exemple la marche à 4 pattes pour acquérir les automatismes de coordination indispensables à l'acquisition de la marche).
    • Un stade non ou mal acquis gênera l'acquisition du stade suivant et nécessitera le développement de compensations.

    Intégrité des neuronesFleche-Haut


    Le développement normal nécessite un système nerveux sain, non lésé par quelque cause (génétique, traumatique, chimique, circulatoire ou autre).    Lorsqu'un contingent plus ou moins important de cellules nerveuses est lésé, la ou les fonctions que ces cellules sont sensées assurer ne pourront l'être normalement.
    Le système corporel tentera de développer malgré tout la fonction en utilisant des compensations, c'est-à-dire en développant d'autres schémas, utilisant d'autres voies fonctionnelles. Mais,

    • une compensation n'est jamais aussi performante que le schéma originel,
    • elle demande plus de temps à se mettre en place (d'où des retards de développement),elle nécessite plus d'énergie pour se développer puis, pour fonctionner, la stimulation nécessaire doit être plus forte.

    Nécessité de stimulation


    C'est essentiellement pour répondre aux stimulations de son environnement (notamment familial, au début) que l'enfant cherche à progresser et à améliorer sa qualité de relation avec son entourage. Cela nécessite :

    • la présence de personnes aimantes et aidantes,
    • leur intention d'aider l'enfant à progresser,
    • l'envie de répondre pour l'enfant (probablement en grande partie proportionnelle à l'amour qu'il reçoit).

    En quoi l'ostéopathie peut-elle aider ?


    • en libérant le système nerveux des contraintes mécaniques (relation structure/fonction),
    • en permettant une libre circulation des fluides (sang, lymphe, liquide céphalo rachidien, etc.) dans les structures crâniennes et nerveuses,
    • en favorisant la mobilité des structures profondes pour aider les compensations, en cas de besoin.Remonter

    La suite : Le développement moteur normal de l'enfantFleche-Lat