Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Quelques points essentiels (désolé, Mr. Décrets)


    cravate

    Fleche-Haut

    Dans toutes les affections qui viennent d'être évoquées, la rapidité d'intervention est absolument essentielle.

    Au niveau de la formestructure-04

    • La principale raison des altérations dans la forme, vient des parties comprimées, « gelées » qui ne permettent pas le développent normal de la structure (jeune pousse courbée).
    • Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas l'ostéopathe qui corrige. Il se contente de relâcher, de « dégeler ».
    • Une fois la libération tissulaire réalisée, c'est le système lui-même qui s'auto-corrige (pouvoir d'autoguérison), grâce à la poussée de croissance interne, particulièrement puissante dans les premières semaines de la vie.
    • Au niveau du crâne, il faut agir dans les trois premiers mois.
    • Plus on avance dans le temps, plus cette puissance interne va diminuant, donc moins le potentiel interne d'auto correction est fort.

    Dans la relation structure/fonction

    Implique que si la structure est profondément altérée, la ou les fonctions qui lui sont associées courent le risque de l'être aussi. Plus on libère tôt,

    • moins les cycles de compensations sont engagés et intégrés ;
    • plus le système a de chance de reprendre sa « route normale » ;
    • moins il y aura de conséquences dans le développement psycho-moteur de l'enfant.

    Alors que faire ?

    Je ne vois pas d'autre solution que d'insister auprès du médecin traitant pour qu'il accorde ce fameux certificat de non-contre-indication...

    C'est de l'avenir de votre enfant qu'il s'agit !