Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    L'ostéopathie connaît-elle des échecs ?Fleche-Haut


    rater-02D'après ce qui est dit tout au long du site, on pourrait croire que l'ostéopathie fonctionne toujours. N'y a-t-il jamais d'échecs ?

    Il serait présomptueux et faux d'oser affirmer que l'ostéopathie n'a que des succès.
    Les échecs peuvent avoir plusieurs origines, relatives aux patients, aux praticiens et aux indications incorrectes.

    Le patient

    Il existe des raisons d'échecs dont la responsabilité incombe au patient.

    • Il mène une vie illogique, surmenage, alimentation inadaptée, manque de sommeil, etc.
    • Il ne veut pas se donner la peine d'entreprendre les réformes nécessaires à l'amélioration de son état.
    • Il continue de s'imposer des gestes professionnels nocifs.
    • Il évolue dans un milieu très défavorable à son équilibre moral ou psychologique.

    Le praticien

    Tout n'est certes pas la faute du patient. Le praticien peut avoir, lui aussi, sa responsabilité. L'ostéopathie est avant tout un art, celui de soigner et, comme tout art, elle possède une partie technique qui est enseignée et une partie relevant plus de l'aptitude que de la technique. Un praticien peut posséder parfaitement la partie technique et pourtant ne pas réussir aussi bien qu'il le voudrait.

    • Manque d'expérience.
    • Ne prend pas suffisamment de temps pour écouter, comprendre et traiter son patient.
    • Ne parvient pas à trouver la vraie source des difficultés de son patient. Cependant, bien conduit, un traitement ostéopathique, même s'il n'apporte pas la solution souhaitée, donne en général au patient un meilleur état d'être et ne lui est jamais préjudiciable, ce qui n'est pas vrai de toutes thérapeutiques.

    Les indications

    La mauvaise indication est une autre source d'échecs dans les traitements ostéopathiques. L'ostéopathie n'est pas une panacée.

    • Elle peut ne pas être le meilleur moyen actuel pour traiter les problèmes que soumet le patient
    • Elle peut même être contre indiquée pour ce problème à ce moment.
    • L'ostéopathie ne saurait prétendre tout traiter.
    • Il convient d'accepter de travailler dans un esprit pluridisciplinaire de santé.