Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Session

    Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Fleche-HautSans lait de vache, ne risque-t-on pas des carences ?


    q-nutrition-14Si je ne donne plus de lait de vache à mon enfant, il risque des carences en calcium !

    Bien sûr que non ! Si vous regardez à nouveau le tableau comparatif de la composition de différents laits, vous constaterez que le lait maternel est beaucoup moins riche en calcium que les autres laits analysés (notamment de vache et de chèvre). Pourtant, les enfants nourris au sein ne sont pas carencés en calcium.

    la bio-disponibilité

    Les régulations minérale et oligo-minérale sont des mécanismes complexes, reposant sur de nombreuses interactions. Ce n'est donc pas la seule quantité dans l'apport minéral qui importe, mais la manière dont le système corporel peut l'utiliser. Il s'agit là d'une synergie qui fait intervenir de nombreux éléments et non pas un seul.

    Le remplacement est possible

    Je vous suggère la lecture du livre de Thierry Souccar Lait, mensonge et propagande qui montre comment le lobby du lait a réussi le tour de force de désinformer corps médical et consommateur sur la question.
    Il est tout à fait possible de remplacer le lait de vache par d'autres laits animaux (chèvre, brebis) ou végétaux (riz, amande, soja) et dès que possible de varier suffisamment l'alimentation de l'enfant pour que les carences ne soient pas à craindre.
    Vous pouvez trouver sur les forums Internet nombre de renseignements et suggestions sur la question.

    Eviter un autre dogme

    • De toute manière, l'idée n'est pas de quitter un dogme (le lait de vache, aliment indispensable) pour un autre (le lait de vache responsable de tous les maux).
    • Une solution cohérente est de faire l'essai : si votre enfant présente des difficultés digestives évidentes, des problèmes de peau ou des problèmes ORL que rien ne semble résoudre, tentez de supprimer tout apport de lait et de produits dérivés pendant une période d'un mois ou deux.
    • Ce temps n'est pas suffisamment long pour que des carences graves aient le temps de s'installer.
    • Mais il l'est suffisamment pour vous permettre de constater des changements dans l'état de santé de votre enfant et de tirer vos propres conclusions sur le bien fondé de l'action entreprise