Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Session

    Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    D'autres solutions ?Fleche-Haut


    Existe-t-il d'autres solutions pour aider à gérer la douleur lors de l'accouchement ?

    Il existe effectivement d'autres possibilités médicales et surtout d'autres manières d'aborder la question.

    Autres possibilités médicales

    • La rachianesthésie est un autre type d'anesthésie loco-régionale, elle est plutôt moins bien tolérée que la péridurale. Elle offre pour l'enfant les mêmes inconvénients que la péridurale.
    • L'anesthésie générale est possible mais elle n'est utilisée que dans des cas bien particuliers (contre-indication à la péridurale, urgence). Elle prive la maman du vécu de son accouchement et présente les même inconvénients que la péridurale au niveau de l'enfant.

    Autres manières d'aborder la question

    • La première est l'utilisation de méthodes destinées à apprendre la maman à gérer sa douleur : les méthodes dites d'accouchement sans douleur (terme nettement abusif).
    • Des approches qui modifient la conscience de veille et rendent moins sensibles à la douleur (sophrologie, haptonomie).
    • L'acupuncture est une excellente méthode alternative, à condition que la sage-femme qui s'occupe de la maman ait appris la méthode.

    Si j'ai décidé de ne pas recourir à la péridurale, mais que la douleur devient trop importante, puis-je changer d'avis et demander une péridurale ?

    Oui, c'est possible, mais jusqu'à un certain point seulement.

    • Il est possible de la mettre en place jusqu'à ce que le col soit dilaté à 6 ou 7 centimètres.
    • Après, il est un peu tard : elle n'aura pas le temps d'agir.