Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Session

    Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Faut-il refuser la péridurale ?Fleche-Haut


    refusJ'ai entendu dire toutes sortes de choses Si, d'après ce que vous dites la péridurale a des effets si négatifs, faut-il la refuser ?

    On ne saurait être aussi catégorique que cela. La technique péridurale peut rendre d'excellents services et il n'est pas question de la rejeter en bloc.

    Une information incomplète

    Le problème majeur vient de l'information incomplète donnée aux futures maman quant aux conséquences de la technique.

    • Comme c'est le point de vue extérieur qui prévaut dans l'analyse médicale, certains effets ne sont pas reconnus, voire rejetés.
    • L'information correspondante n'est donc pas donnée et les mamans pensent que cette technique est anodine, ce qui n'est sans doute pas le cas.Une technique très utile.
    • La péridurale reste une technique très utile pour les futures mamans qui ne parviennent pas à gérer les douleurs de l'accouchement ou lorsque ces douleurs sont particulièrement importantes.
    • C'est plutôt sa recommandation et son utilisation quasi systématique qui pose problème, parce qu'elle néglige certains points concernant le principal intéressé, l'enfant.