Avec la souffrance, l'émotion Fleche-Haut


Dans les moments de contrainte existe de l'émotion. L'émotion qui émerge le plus couramment, c'est la panique. Elle est logique, notamment lorsque la difficulté de l'enfant est reliée à la naissance difficile.

  • En effet, à ce moment, l'enfant est totalement bloqué et très fortement comprimé, ce qui en soit est générateur de panique.
  • Si, de surcroît l'atmosphère environnante est tendue, ce qui est logiquement le cas lorsque les choses ne se passent pas bien, la panique s'aggrave.
  • C'est cette panique qui s'exprime par des pleurs, parfois très pathétiques…

Avec la libération, le calme

Heureusement, une fois les contraintes anxiogènes libérées, l'enfant se calme, souvent s'endort. C'est un étonnement de voir ce bébé si agité, si « souffrant » l'instant d'avant, se calmer soudain et souvent s'endormir

enfant-dort