D'autres solutions ?Fleche-Haut


Existe-t-il d'autres solutions pour aider à gérer la douleur lors de l'accouchement ?

Il existe effectivement d'autres possibilités médicales et surtout d'autres manières d'aborder la question.

Autres possibilités médicales

  • La rachianesthésie est un autre type d'anesthésie loco-régionale, elle est plutôt moins bien tolérée que la péridurale. Elle offre pour l'enfant les mêmes inconvénients que la péridurale.
  • L'anesthésie générale est possible mais elle n'est utilisée que dans des cas bien particuliers (contre-indication à la péridurale, urgence). Elle prive la maman du vécu de son accouchement et présente les même inconvénients que la péridurale au niveau de l'enfant.

Autres manières d'aborder la question

  • La première est l'utilisation de méthodes destinées à apprendre la maman à gérer sa douleur : les méthodes dites d'accouchement sans douleur (terme nettement abusif).
  • Des approches qui modifient la conscience de veille et rendent moins sensibles à la douleur (sophrologie, haptonomie).
  • L'acupuncture est une excellente méthode alternative, à condition que la sage-femme qui s'occupe de la maman ait appris la méthode.

Si j'ai décidé de ne pas recourir à la péridurale, mais que la douleur devient trop importante, puis-je changer d'avis et demander une péridurale ?

Oui, c'est possible, mais jusqu'à un certain point seulement.

  • Il est possible de la mettre en place jusqu'à ce que le col soit dilaté à 6 ou 7 centimètres.
  • Après, il est un peu tard : elle n'aura pas le temps d'agir.