Présentation en siègeFleche-Haut


Mon bébé se présente en siège. Pouvez-vous quelque chose pour moi ?

q-grossesse-05

Rappelons encore une fois que l'ostéopathe s'adresse à une personne et non à un problème.

Depuis le début de mon activité d'ostéopathe, j'ai eu l'occasion de suivre beaucoup de futures mamans, dans l'idée de les aider à mieux vivre leur grossesse et de les préparer à l'accouchement. Pour certaines d'entre-elles, une présentation par le siège semblait se profiler, l'enfant demeurant obstinément tête en haut, ne voulant pas se tourner.

Des mesures simples peuvent suffire

  • Bien souvent, j'ai constaté que les structures maternelles étaient simplement trop rigides pour permettre ce retournement.
  • En travaillant à les détendre le retournement c'est parfois réalisé spontanément.

L'haptonomie peut aider

  • Cette approche, développée par le néerlandais Frans Veldman [1] vise à créer un lien interactif entre les trois protagonistes essentiels d'une grossesse : la mère, le père et l'enfant.
  • Elle voit l'enfant en développement non pas comme une simple chose, mais déjà comme une « petite personne » avec laquelle il est possible d'entrer en relation et d'établir un lien affectif.
  • À compter d'environ quatre mois de grossesse, le bébé est suffisamment développé pour percevoir un toucher affectif et y réagir : il vient, par exemple, se coller sur les mains du père ou de la mère et se laisse bercer à travers le ventre de sa maman.
  • Bien que ce ne soit pas l'objectif premier de l'approche haptonomique, ce type de contact avec l'enfant rend parfois possible son retournement.