Questions sur la grossesse

 

Il n'est pas dans notre intention de répondre ici à toutes les questions que peut se poser une future maman sur sa grossessse et l'accouchement. Nous avons rassemblé les questions les plus souvent posées relatives au processus de la grossesse et aux réponses que peut éventuellement apporter l'ostéopathie.

1. Problèmes de conception
2. Maux de début grossesse
3. Grossesse sans problème
4. Sciatique de la femme enceinte
5. Préparation à l'accouchement

grossesse

AvertissementFleche-Haut


Le but de ce site est de vous informer. Les points de vue, commentaires et renseignements fournis ne sont en aucun cas des recommandations de traitement, ni des diagnostics, ni des prescriptions.

  • En cas de malaise important ou de maladie, consultez d'abord un médecin ou un professionnel de la santé compétent pour l'évaluation de votre état de santé et l'orientation vers les praticiens ou services adaptés à votre cas.
  • Nous apportons le plus grand soin à la rédaction et à l'exactitude des renseignements proposés sur ce site, mais ne pouvons être tenus pour responsables des conséquences de l'utilisation incorrecte de ces renseignements.
  • Ajoutons que les décrets d'application de mars 2007 n'autorisent la pratique de manipulations du crâne, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de six mois qu'après établissement d'un diagnostic médical attestant « l'absence de contre-indication médicale à l'ostéopathie. »

Ostéopathie et problèmes de conceptionFleche-Haut


Des parents qui n'arrivent pas à avoir un enfant peuvent-ils consulter un ostéopathe avec quelque profit?

Une telle difficulté peut avoir de multiples origines et la médecine a fait dans ce domaine d'énormes progrès.

La première chose à faire

  • C'est de s'assurer qu'il n'y a pas d'impossibilité venant de le femme ou de l'homme.
  • Cela, bien entendu demande des examens médicaux appropriés.

Lorsque la difficulté est fonctionnelle

  • Les traitements médicaux proposés sont souvent lourds et peu satisfaisants sur le plan de la relation humaine et affective.
  • Or, la difficulté peut provenir d'anomalies mineures touchant le système corporel de la future maman, voire même de simple stress.

Consulter l'ostéopathie peut avoir du sens

  • L'ostéopathe envisage la difficulté d'une manière globale et les mesures qu'il propose sont simples et sans danger.
  • Alors, pourquoi ne pas commencer par là ?

Que peut faire l'ostéopathe ?

Il s'intéresse particulièrement à la relation structure fonction. Il veille à la mobilité de plusieurs structures essentielles et la rétablit si nécessaire :

  • les structures de l'axe crânio-vertébral ;
  • le système crânien, dont la mobilité est capitale pour une bonne régulation hormonale (l'hypophyse est située au centre du crâne) ;
  • le bassin : il contient les viscères de la procréation ;
  • les structures viscérales abdominales elles-mêmes.
  • Il favorise calme, détente pour contrecarrer le stress dans lequel se trouve éventuellement la future maman.
  • Il peut être amené à conseiller un support psychologique, s'il estime que la patiente en a besoin.

Maux de début de grossesseFleche-Haut


L'ostéopathie peut-elle agir sur les maux classiques de la grossesse : nausées du premier trimestre, douleurs dans le dos, troubles circulatoires, douleurs pelviennes... ?

Avant d'aller plus loin, je voudrais rappeler deux choses, essentielles en ostéopathie :

q-grossesse-11Un processus physiologique

  • La première est que la grossesse n'est pas un processus pathologique, mais physiologique.
  • Cela signifie que Dame Nature a tout prévu pour les choses se déroulent pour le mieux.
  • Il convient donc de la laisser faire, éventuellement de l'aider, plutôt que de la contrarier ou de la contraindre.

Un processus complexe

  • Comme tout ce qui concerne le système corporel, la grossesse est un processus fort complexe dont une grande partie des mécanismes intimes nous échappe, malgré l'augmentation extraordinaire de nos connaissances sur la question.
  • En conséquence, moins il y a d'interventions extérieures venant perturber le processus, mieux cela vaut.
  • Dans ce contexte, la démarche de l'ostéopathe sera de travailler avec les structures corporelles de la future maman pour les aider à assumer le plus facilement possible le travail de la conception, du développement du foetus, puis de la grossesse.

L'ostéopathie ne s'adresse pas à quelque chose, mais à quelqu'un

  • Cela signifie que quels que soient les maux présentés par la femme enceinte, ce qui intéresse l'ostéopathe, ce sont essentiellement les anomalies de structure (relation structure/fonction) qui empêchent la ou les fonctions naturelles de s'accomplir normalement.

Le début de grossesse, une foule de changements.

  • L'état de femme enceinte se marque par une foule de changements intervenant dans l'organisme de la future maman et selon son état avant la grossesse, celui-ci parviendra plus facilement à gérer ces changements.
  • Nombre de manifestations indésirables du début de grossesse semblent être la conséquence de ces difficultés.

NauséesFleche-Haut

  • Phénomène courant en début de grossesse (entre 4e et 18e semaine), les nausées sont attribuées à l'augmentation de production de certaines hormones et à la difficulté qu'a le système corporel à les gérer.
  • Chez la plupart des femmes présentant des nausées dans les premiers temps de la grossesse, je trouve des difficultés parfois importantes dans la région hépatique et le diaphragme. Souvent leur normalisation aide la maman à passer ce cap.
  • N'oublions pas non plus que pour ces maux, des raisons psychologiques sont parfois invoquées. Il convient alors de consulter les personnes compétentes.
  • D'ailleurs, les ostéopathes connaissent bien les liens souvent étranges existant entre émotionnel et fonction hépatique.

Douleurs vertébrales

  • Les douleurs vertébrales sont souvent reliées à un mécanisme crânien et une colonne vertébrale rigides (organisation vertébrale).
  • Normaliser tout le mécanisme crânien, vertébral et le bassin devient essentiel.

Troubles circulatoires

  • Le retour veineux des membres inférieurs et grandement tributaire d'un jeu diaphragmatique correct, ainsi que de la liberté des tissus du plancher pelvien.
  • La grossesse, à cause, bien entendu du volume grossissant de l'utérus, vient parfois gêner le retour veineux des membres inférieurs.
  • Outre les mesures thérapeutiques destinées à libérer les tissus profonds, pour leur permettre un jeu normal, marcher et se donner de l'exercice modéré sont d'excellentes aides.
  • Qu'ils soient conseillés par un ostéopathe, un kinésithérapeute ou une sage-femme, certains mouvements respiratoires, peuvent également aider grandement.

Douleurs pelviennes

  • Là aussi, les bouleversements anatomiques marquant le début de la grossesse peuvent générer des douleurs dans la région pelvienne, notamment si les tissus de la région et les structures du bassin étaient contraintes.
  • Le travail de l'ostéopathe peut alors grandement aider à libérer ces structures et à rendre ce passage confortable.

 

Une grossesse sans problèmeFleche-Haut


Je suis enceinte de 6 mois et je vais bien. Une amie me conseille d'aller consulter un ostéopathe malgré tout. Qu'en pensez-vous ?

Ce point a déjà été abordé dans la présentation du processus de la grossesse.

Même lorsque tout se passe bien, l'approche ostéopathique pendant la grossesse peut être de grande utilité en préparant les structures vivantes du couple mère/enfant.
Rappelez-vous en effet que dans le travail de l'accouchement, trois éléments sont à considérer :

  • un mobile (ou passager), le foetus,
  • un passage, ou filière, constitué par le bassin osseux et les autres structures pelviennes de la mère,
  • les forces expulsives créées par les contractions de l'utérus.

L'ostéopathe s'occupe donc de préparer les structures de la maman

  • en assurant le meilleur relâchement possible des structures maternelles ;
  • en s'assurant du bon équilibre mécanique du bassin et de la colonne vertébrale de la future maman,
  • en veillant à ce qu'il n'y ait pas de crise du logement ;
  • en aidant à établir un climat de détente et de confiance préalable indispensable à une naissance plus aisée.

Et celles de l'enfant ?

  • Je ne cherche pas à agir directement sur les structures de l'enfant.
  • Mais améliorer les structures corporelles de la mère agit favorablement sur celles de l'enfant en développement.

 

La sciatique de la femme enceinteFleche-Haut


Je suis dans le second trimestre de ma grossesse et je vais bien. Mais je souffre depuis quelques temps d'une sciatique qui semble aller en s'amplifiant et devenir de plus en plus douloureuse. L'ostéopathie est-elle conseillée ?

q-grossesse-06Cette difficulté est effectivement bien fréquente chez la femme enceinte.
Du point de vue de l'ostéopathe, elle est consécutive à des contraintes mécaniques inhérentes à la grossesse que le système corporel de la mère n'arrive pas à gérer harmonieusement.

Des changements importants

Dès le début de la grossesse, le système corporel de la maman est l'objet de changements importants de plusieurs ordres :

  • hormonal : le système hormonal modifie considérablement son équilibre
  • structural : le développement de l'utérus impose des contraintes passives importantes aux structures lombaires et au bassin
  • mécanique : elles sont consécutives aux changements structuraux aboutissant à une modification importante des contraintes mécaniques du bas du dos.

Une adaptation nécessaire

  • Ces changements imposent des adaptations au système corporel de la maman.
  • Lorsque le système corporel maternel (notamment les structures lombaires et le bassin) étaient en bon état avant la grossesse, ces adaptations se font en général sans heurt.
  • Mais lorsque les structures étaient quelque peu « limites » dans leur fonctionnement, l'adaptation est difficile et peut générer lombalgie, sciatalgie et sciatique.
  • Il se peut également que la modification de l'état du bas du dos le rende plus fragile à des contraintes de la vie courante : des mouvements habituellement anodins peuvent alors se révéler trop difficiles à gérer et provoquer des blocages mécaniques dans la région lombaire et/ou le bassin.
  • Les choses sont encore plus difficiles s'il existe une crise du logement toujours accompagnée de grandes rigidités dans les structures de l'abdomen, de la région lombaire et du bassin.

Que peut faire l'ostéopathe ?

Son attitude ne sera pas vraiment différente dans ce cas. Il cherche à améliorer l'ensemble des structures corporelles de la maman

  • en assurant le meilleur relâchement possible des structures maternelles
  • en s'assurant du bon équilibre mécanique du bassin et de la colonne vertébrale de la future maman,
  • en veillant à ce qu'il n'y ait pas de crise du logement et en la traitant si nécessaire.

 

Préparation à l'accouchementFleche-Haut


L'ostéopathie peut-elle être indiquée pour préparer l'accouchement ? Et après ?

Je crois avoir répondu à cette question dans l'article Grossesse sans problème ci-dessus. (Que peut faire l'ostéopathe ?)