Ostéopathie et sphère digestive


digestive-01Bébés et jeunes enfants présentent souvent des difficultés impliquant l'appareil digestif :
  • difficultés à téter,
  • régurgitations et/ou reflux,
  • coliques douloureuses,
  • constipation ou au contraire, diarrhée,
  • manque d'appétit.

Quelle origine ?

Une fois le risque médical grave écarté, l'aide ostéopathique peut être très pertinente.

L'ostéopathe peut trouver des difficulté dans plusieurs domaines :

  • altération dans le mécanisme crânien,
  • anomalies vertébrales,
  • altération dans le fonctionnement du diaphragme,
  • anomalies viscérales,
  • sensibilité ou intolérance à certains aliments.

L'altération du mécanisme crânien

Nous retrouvons ici notre bonne vieille relation structure/fonction.

Ces enfants présentent souvent une base de crâne comprimée et un mécanisme crânien peu mobile.

Cette compression de la base peut également provoquer une gêne sur le trajet de certains nerfs majeurs :

  • Xe nerf crânien (pneumograstrique) qui intervient dans la régulation des fonctions digestives (reflux).
  • IXe nerf crânien, (glosso-pharyngien) (déglutition)
  • XIIe nerf crânien ou (hypoglosse) qui s'occupe de la musculature de la langue (succion, difficultés à téter).
  • l'hypo-mobilité du système entraîne une moins bonne circulation des fluides essentiels (sang, lymphe) (Libre circulation des fluides corporels).
  • l'enfant est alors sensible au froid, au vent, à la fatigue ou au stress et déclenche facilement un problème digestif.

Anomalies vertébrales

Au niveau vertébral dorsal existent des interconnexions complexes (système sympathique) entre différents viscères digestifs et la colonne :

  • des influx partent de la colonne vers les viscères (somato-viscéraux),
  • des influx partent des viscères vers la colonne (viscéro-somatiques) ;
  • une contrainte anormale au niveau vertébral, notamment, en compression, peut perturber la libre circulation de ces influx, ce qui peut se répercuter sur le fonctionnement de la sphère digestive (relation structure/fonction).

Le diaphragme

Mouvement et liberté de jeu diaphragmatique sont importants :

  • au centre du diaphragme passe l'oesophage avant de gagner l'estomac ;
  • une contrainte, une torsion, un spasme peuvent irriter la région du cardia (reflux) ;
  • une course insuffisante du diaphragme peut altérer la libre circulation des fluides digestifs ;
  • un foie congestionné ou figé peut gêner la course du diaphragme.

Les anomalies viscérales

  • La sphère viscérale elle-même est constituée de structures mobiles les unes par rapport aux autres.
  • L'immobilité d'une structure peut avoir des effets sur son fonctionnement propre et sur le fonctionnement de ses voisines.
  • La cicatrice ombilicale peut être origine de fixations viscérales.

Intolérances ou mal-tolérances alimentaires

  • En cas d'allaitement maternel, peu de craintes par rapport à une intolérance, sauf suite à l'absorption par la mère de certains aliments qui peuvent déclencher des réactions chez son enfant. Mais la maman établit en général rapidement la corrélation.
  • En cas d'allaitement artificiel, peut exister une intolérance au  lait utilisé.
  • Certains enfants sont intolérants au lait de vache.

Que peut faire l'ostéopathie ?

  • Chercher, trouver les zones de contrainte, de compression et/ou de fixation
    • au niveau du crâne,
    • au niveau de la colonne vertébrale,
    • au niveau du diaphragme.
  • Envisager une intolérance au lait artificiel utilisé ou au lait de vache.

Avertissement


Le but de ce site est de vous informer. Les points de vue, commentaires et renseignements fournis ne sont en aucun cas des recommandations de traitement, ni des diagnostics, ni des prescriptions.

  • En cas de malaise important ou de maladie, consultez d'abord un médecin ou un professionnel de la santé compétent pour l'évaluation de votre état de santé et l'orientation vers les praticiens ou services adaptés à votre cas.
  • Nous apportons le plus grand soin à la rédaction et à l'exactitude des renseignements proposés sur ce site, mais ne pouvons être tenus pour responsables des conséquences de l'utilisation incorrecte de ces renseignements.
  • Ajoutons que les décrets d'application de mars 2007 n'autorisent la pratique de manipulations du crâne, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de six mois qu'après établissement d'un diagnostic médical attestant « l'absence de contre-indication médicale à l'ostéopathie. »

 La suite : Les petites misères de la vieFleche-Lat