still-03Cela se passe dans la seconde moitié du dix-neuvième, dans le Middlewest américain. C'est l'époque de l'expansion pionnière vers l'oues et de la création progressive des USA.

Outre les risques inhérents à la vie de pionnier, se pose le problème de la santé. Vivant la plupart du temps isolés, les pionniers ont appris à se débrouiller seuls pour gérer les problèmes de santé. Ils préfèrent souvent utiliser l'un des nombreux manuels familiaux, guides simples destinés aux pionniers isolés plutôt que de s’en remettre au rare médecin local, de payer ses honoraires, d’ingurgiter ses drogues ou d’endurer ses traitements souvent drastiques et particulièrement dangereux.

La médecine officielle de ce temps est en effet plus proche des descriptions de Molière que de la médecine actuelle. Elle est d’ailleurs le plus souvent non seulement inefficace, mais violente, dangereuse et carrément nuisible. Il faut du courage pour endurer ces pratiques, ce qui leur vaut d’être appelées « médecine héroïque. »

C'est dans ce contexte qu'un jeune médecin américain, Andrew-Taylor Still, épris d'efficacité, décide de développer son propre système qui deviendra l'ostéopathie.

Trois hommes émergent de l'histoire de l'ostéopathie Andrew-Taylor Still, son fondateur, John-Martin Littlejohn qui la développée et propagée en Europe, et William Garner Sutherland, qui a développé l'ostéopathie crânienne.

Plus sur l'histoire de l'ostéopathie


Ci-dessous, quelques textes à télécharger (format PDF) qui vous en dirons plus sur l'histoire des premiers temps de l'ostéopathie

pdf_button Une brève histoire de l'ostéopathie pdf_button Les fondements de l'ostéopathie pdf_button Vie et oeuvre d'A.T. Still